Archives de l’auteur : L'Auteur

Les thés du Vietnam

Aujourd’hui, parlons un peu de thés relativement méconnus du grand public: Les thés du Vietnam. Ce pays ne vous viens probablement pas en tête lorsque vous pensez « Grands Crus ». Et pour cause: bien que sixième producteur mondial, le Vietnam souffre de sa triste réputation de producteur en C.T.C. Pourtant, les choses changent! l’observation du succès de leurs voisins chinois sur la production de thés d’exception pousse de plus en plus d’artisans vietnamiens à se réinventer.

Source image: https://www.hovos.com/host/4492-Shan-Tea-Homeland-Experience-in-Ha-Giang
Continuer la lecture

Le premier thé vert du printemps

1er mai 2021, Fête du Travail. Certains se livrent à la Guerre des Terrasses en Province de Liège, d’autres reconstituent la bataille finale du Seigneur des Anneaux dans le bois de la Cambre. Moi, j’ai choisi d’opter pour des activités plus reposantes : je vais tester le tout premier thé vert chinois de printemps.


Alors que les grosses maisons de thés peinent à présenter leurs premiers thés verts primeurs, on voit fleurir dans les plus petites structures les premiers arrivages en provenance de Chine : souvent un Meng Ding Gan Lu du Sichuan. Remarquons toutefois au passage que Camellia Sinensis propose outre-Atlantique un Meng Ding Gan Lu et un Bi Luo Chun depuis trois bonnes semaines. (comme de quoi …)


Pour ma part, c’est sur le Sweet Dew (Meng Ding Gan Lu) de Mei Leaf que j’ai jeté mon dévolu pour débuter la saison.
Fidèle à sa rigueur coutumière, Don Mei nous renseigne très précisément sur ce thé :

Continuer la lecture

Matcha – les basiques

Voici un thé dont on ne cesse d’entendre parler. Les mérites de cet emblème du Japon sont vantés dans les magazines santé et les émissions télévisées. Malgré cette nouvelle notoriété, le Matcha reste encore mal connu ou bien mal compris en Occident. Ce qui surprend encore avec le Matcha, c’est sa forme et le mode de consommation qu’elle implique.

Continuer la lecture

Bi Luo Chun – 碧螺春 – Spirales de jade du printemps

De mon voyage en Chine, j’ai rapporté un véritable amour pour ce thé. Bien qu’il soit produit à des centaines de kilomètres de là, c’est dans un petit hôtel de Wu Yi Shan que je peux dire avoir réellement rencontré le Bi Luo Chun.

Nous étions alors logés dans un établissement de la ville tenu par un couple passionné de thé et de calligraphie. Lao Ban – ou Patron comme nous l’appelions – avait passé la soirée à nous montrer comment tracer différents caractères à l’aide de ses propres pinceaux sur d’immenses feuilles de papier tout en buvant de litres d’un Rou Gui particulièrement torréfié. Pas loin de minuit, il a dit vouloir partager avec nous un dernier thé avant d’aller se coucher, un thé extraordinaire afin de marquer une rencontre extraordinaire.

Continuer la lecture

Tabula Rasa

Faire Tabula Rasa, tout recommencer sur une page blanche. C’est ce dont j’avais besoin après deux années d’absence. Il y a deux ans jour pour jour, je crapahutais dans les montagnes fujanaises, découvrant pour la toute première fois les plantations de thé. À mon retour, j’écrivais vite-fait-bien-fait un dernier article sur le thé à Myanmar avant de sauter dans un avion direction le Népal. Ce voyage dans l’Himalaya m’a permis de rencontrer encore une fois des producteurs et de nourrir peu ou prou mon insaisissable curiosité. Et ensuite ?

Jardin Jing Yuan, Taining, Province du Fujian
Continuer la lecture