Roi du Bai Mu Dan – Nong Cha

Le Bai Mu Dan c’est un grand classique pour ceux et celles qui aiment le thé blanc. J’ai voulu vous présenter celui qui est en vente chez Nong Cha à Bruxelles. L’étiquette nous annonce un saveur sucrée, des notes fruitées et florales types violette ainsi qu’une texture épaisse. La mention conseille soit une infusion 5g/50cl, 6′ à 75° ou en méthode rapide 3g/10cl, 2′ – 2,30 » – 3′ à 75°.

Il n’y a pas d’indication sur le grade (je n’ai pas pu en obtenir non plus de la part du vendeur) et sur l’origine exacte – la logique voudrait qu’il soit du Fujian mais de quelle région…?

Comme j’ai l’âme rebelle je vais plutôt essayer des infusion éclaires (30 ») au gaïwan à 75°, 5g/10cl.

Le thé a supporté les cinq infusions que j’ai effectuées.

Feuilles sèches:
Mélange de bourgeons duveteux et de diverses feuilles allant du vert sombre ou brun foncé. Nous supputons donc une oxydation relativement importante pour un thé blanc. La présence de feuilles basses (3éme et/ou 4éme) exclu un grade A cependant la concentration relativement importante de bourgeons laisse espérer un grade B. L’odeur évoque le végétal sec et de petites fleures printanières.

Infusion:
les feuilles présentent de belles nuances de vert. Elles sont petites et fines mais néanmoins charnues. Les bourgeons restent blancs et duveteux. La fragrance est devenue sucrée et fruitée. Elle reste fleurie et végétale.

Liqueur:

Jaune foncé, presque or. La saveur est clairement sucrée. Les notes sont fidèles à celles promises: végétal frais, fruits doux (raisin, poire,…), beaucoup de nuances fleuries notamment la violette annoncée mais aussi du pivoine et de la primevère. À ceci j’ajouterai une nuance vanillée (qui s’accorde parfaitement avec la violette) et une note légèrement beurrée. La texture oscille entre le huileux et le gras-oncteux. Aucune astringence.

Organoleptique:
La première gorgé est une explosion sucrée comme lorsqu’on croque dans un raisin blanc. Arrivent ensuite les notes florales qui enrobent la bouche avec beaucoup de rondeur et installent progressivement le notes gourmandes de vanilles et la texture onctueuse. La logeur en bouche est malheureusement un peu courte.

Bilan:
On est sur un Bai Mu Dan globalement très bon pour son grade supposé (B) et son prix (13.5€/100g). Ses notes sont originales et en harmonie avec la texture. c’est un thé que j’aime boire au pti’ dej’ et que j’imaginerai bien accompagner un dessert glacé avec des fruit frais (miam…).
Je lui attribuerai un moyenne de 8/10 (il perd un point à cause de son manque de longueur en bouche).

Ps: Nong Cha n’a à ma connaissance pas de page internet, voici l’adresse: Rue Antoine Dansaert 4, 1000 Bruxelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *