Archives de catégorie : thés verts

Thés Verts – Généralités

Le thé vert demeure dans l’imaginaire collectif la star des thés. Réputé antioxydant et « wellness« , il remporte toutes les faveurs du grand public devenant le fer de lance des grandes maisons de thé. Qu’en est-il en réalité ? D’abord, tordons le cou à un mythe idiot : le thé vert n’est pas une variété de théiers particuliers ! Le thé vert, c’est du Camellia Sinenis au même titre que le thé noir, le blanc, le oolong et les thés sombres. Ce qui va le démarquer, c’est son mode de production, sa manufacture. Le thé vert est caractérisé par une torréfaction à haute température qui empêchera l’oxydation de la feuille maintenant ainsi la couleur verte.

Le thé vert, c’est 20 % de la production mondiale du thé, 70% de la production chinoise et 95% de celle des Japonais. De très bons thés verts sont également produits au Viêtnam (50 % de la production), en Corée, en Inde, au Népal et à Sri Lanka. Continuer la lecture

Ryogôchi Sayama Shincha Ichibancha 2016 – Palais des thés

Dehors c’est le printemps: le soleil est au rendez-vous, le verdure réapparait partout mais dans nos tasses c’est toujours un peu l’hiver. Les primeurs se font attendre. L’an dernier, lorsque j’ai fait mes réserves de récoltes de printemps, j’avais prévu le coup en mettant de côte un peu de mes coups de cœur. Aujourd’hui, je ressors de mon « coffre fort » un beau cru japonais acheté chez Palais des Thés. C’est un Ichabancha (une première récolte) cultivé du côté de Ryogôchi dans la préfecture de Shizuoka sur l’île principale de Honshu issu d’un cultivar rare (1% de la production japonaise): le Sayama (un cultivar mis au point afin de résister particulièrement bien au froid qu’il fait en hiver à Shizuoka).
Il est conseillé sur l’étiquette de le préparer à 70° et de l’infuser 2 minutes. C’est à peu près ce que je vais faire. Je sors mon joli kyusu en terre cuite et l’infuse à la température indiquée trois fois successives (la première 2′, la seconde 1’30 » et la dernière 30 »).  J’utilise 5g car je suis seul à boire, je ne remplit donc le kyusu qu’avec une tasse à la fois.
Continuer la lecture

Le Matcha pour les débutants

À moins d’avoir vécu dans une grotte ces cinq dernières annnées, vous aurez remarqué que « Matcha » est un mot qui s’invite de plus en plus dans notre quotidien: Matcha Latte, Matcha frappé, pâtisseries et crèmes glacées au Matcha et même Kitkat au matcha. La capitale française à même vu ouvrir en son sein un salon de dégustation exclusivement réservé à ce produit: l’Umami Matcha Café. Aussi je me suis dit qu’il serait bon de faire le point sur ce thé que tout le monde semble adorer!

Le matcha est un thé vert japonais au look un peu particulier. En effet, il se présente sous forme d’une poudre verte plus ou moins claire. À la différence des autres thés japonais (Sencha, Bancha ou Tamaryokucha), il sera cultivé à l’ombre trois semaines avant sa récolte à l’instar des Kabuse cha et Gyokuro. De grandes nattes en matières végétales sont tendues sur les plantations afin de priver progressivement les théiers de lumière et ainsi charger les feuille en huiles essentielles et chlorophylle. Ces feuilles vertes émeraude, luisantes et riches en goût constituent la matière brute utile au Matcha: le Tencha. Ce Tencha va ensuite être broyé entre deux meules jusqu’à être réduit en une très fine poudre. Plus la poudre de Matcha sera vert clair-fluo plus la qualité sera bonne; par contre méfiez-vous des poudres foncées et ternes. (La clarté de la poudre sera souvent fonction du prix…). Les meilleurs Matcha sont produits avec des théiers cultivés dans une région de la préfecture de Kyoto: l’Uji. Continuer la lecture

Yunnan vert – Dammann

La province du Yunnan – tout au sud de la Chine, à la frontière du Vietnam – est principalement connue pour ses Pu Erh et ses thés noirs. Les thés verts (les vrais, pas les Mao Cha) y sont bien moins représentés. Lorsque j’ai vu cette petite boîte « Dammann, n°12, Yunnan vert » ma curiosité a été piquée et j’ai voulu essayer.  

En poussant un peu la recherche sur le site de Dammann, j’ai appris que ce thé vert était récolté sur des théiers du cultivar Da Ye poussant sur les bords du fleuve Lancang au sud du Yunnan. Il peut être récolté 9mois sur l’année. Continuer la lecture

Jade Himalaya – Mariage Frère

Hier, jour de Saint-Valentin, j’ai décidé de me faire un petit cadeau à moi-même en craquant pour un thé vert de la collection Mariage. Il s’agit d’un thé que je ne connaissais pas et que je découvre avec vous!

La fiche signalétique du site décrit un thé vert des hauteurs népalaises poussant sur les conforts de l’Himalaya dans un jardin bio. On nous annonces des notes fruitées type papaye et florales. Il est recommandé de l’infuser 3′ à 95° en 5g/20cl Continuer la lecture