Archives de catégorie : testing

Comparaison Long Jing de printemps 2017

Je l’avais annoncé juste avant Noël et vous êtes nombreux à m’en reparler, à me le réclamer: le grand jour de la dégustation est arrivé! Aujourd’hui, je vais tester concomitamment (ou presque) trois Long Jing de printemps 2017.

  • Le premier nous vient de la maison de thé Terre des Thés. Le sachet nous indique qu’il est récolté dans la région de Hangzhou au printemps 2017
  • le second a été commandé chez Mei Leaf à Londres. Récolté au printemps 2017 (avant qingming selon la boîte), la localisation est plus vague « Zhejiang » mais nous avons une altitude: « 600m ». On précise également le cultivar: Long Jing 43
  • La troisième a été acheté chez Nong Cha à Bruxelles. Il a été récolté avant Qingming dans la région de Xi Hu.
    • Jusqu’à présent – bien qu’avec un descriptif plus succins – Nong Cha est le plus complet sur la zone et la chronologie de récolte; manque peut être une indication sur le cultivar.

Continuer la lecture

Tie Luo Han et nouveau Gaïwan

Aujourd’hui, premier jour de congé bien mérité après une looongue période de fêtes et donc de travail acharné! Je peux enfin profiter des quelques présents reçus pour Noël. Je me préparer une tea session avec mon tout nouveau gaïwan-poisson en porcelaine blanche et bleue et quelques grammes de Tie Luo Han de Yunnan Surcing.

Pour cette fois, pas de fiche détaillée sur ce qu’est le Tie Luo Han. C’est jour de repos: je me fais juste un gong fu cha pour me faire plaisir. Je me contenterai juste de dire que le Tie Luo Han (ou Arhat de fer/ bouddha en fer/ Puissance de bouddha) est un des Si Da Ming Cong: un des quatre grands thés des rochers de Wu Yi.

Celui-ci a été récolté en mai 2016 et a fini d’être torréfié en août de la même année. Continuer la lecture

Diamant Vert – Goutte de Thé (ou prétexte à parler de Guizhou)

Aujourd’hui, je vais tester un thé d’un site web que je ne connais pas: Goutte de thé. C’est la toute première fois que je vais boire quelque chose qui vient de chez eux; j’espère ne pas être déçu. J’avais le choix entre deux thés: soit un Yun Wu, soit un « diamant vert ». Les Yun Wu c’est connu, on en entend souvent parler mais le diamant vert ça ne me dit rien, c’est inconnu au bataillon. J’ai donc opté pour celui-là.

Mon premier réflexe est de regarder ce qu’on en dit sur le site internet de Goutte de Thé. Il y est décrit comme étant un thé vert issu d’un jardin bio de la province de Guizhou. Créé par un certain Monsieur Mou, ce thé n’était – à l’origine – pas destiné à devenir un grand cru car son processus de fabrication n’entrait pas dans les critères très stricts imposés par la Chine (: un bourgeon et une seule feuille). Cependant, après des année de travaille, d’essais et corrections, il s’impose avec son bourgeon et deux à trois feuilles comme l’un des meilleurs crus de Guizhou et reçoit plusieurs prix. Voici ce qu’on nous en dit, ni plus ni moins. J’ai essayé de remonter l’info de diverses façons mais avec peu ou prou de succès. Les autres blogs similaires à celui qui à le plaisir de vous offrir cette lecture 😉 relaient tous les mêmes informations en précisant la période de récolte: le printemps et l’altitude : 1000m. Adepte des dénominations chinoises, des cultivars et géographies précises; je reste sur ma faim. En fouinant encore un peu sur le net, je fini par trouver que c’est un Zhu Cha (un thé en perles: ça je l’aurais bien dit tout seul) qu’on peut appeler Lü Bao Shi. Je ne parviens pas à aller plus loin pour le moment… Continuer la lecture

Baijiguan – Crête de coq blanche – 白鸡冠

 J’en ai déjà parlé lors de mon interview avec Un thé en vrac: mes thés favoris sont les yancha, les thés des rochers. Les Monts WuYi produisent, à mon sens, les meilleurs Oolong du monde. Aussi, lorsque mes amis souhaitent me faire plaisir, ils m’offrent un de ces thés. Pour mon anniversaire, j’ai reçu une merveilleuse boîte tout droit rammenée de Chine renferme quelques précieux petits sachets de Baijiguan. Il fallait que j’en fasse la dégustation avec vous!
Continuer la lecture

Junshan Yin Zhen – Palais des Thés

Voici un cru qui sommeille dans mon armoire à thé depuis le mois de juin. Je l’ai déjà goûté deux fois et je souhaitais vous en parler depuis un bon moment dans l’optique de compléter mon étude comparative des Huang Cha (黄茶) disponibles sur le marché franco-belge.

Plais des Thés nous propose ici un Junshan Yin Zhen (君山银针) du Hunan (湖南). Il s’agit bien d’un des trois thés jaunes officiellement reconnus; c’est d’ailleurs le plus prestigieux des trois.   Continuer la lecture

Alishan Cream – Mei Leaf

Voici un petit cadeau qui m’a été rapporté de Londres. Il s’agit d’un Oolong en perle de Taïwan. Depuis longtemps, j’étais à la recherche d’un Ali Shan Cha: un thé du Mont Ali situé dans le sud-ouest de l’île dans le district de Chiayi. Cette région du pays est particulièrement réputée pour ses thés de haute altitude (Gao Shan Cha).

   Continuer la lecture

Liu An Guan Pian grade D – Nong Cha

Voici un thé vert de Chine que je voulais tester depuis longtemps. Le Liu An Guan Pian – bien que faisant partie des grands classiques pour les Chinois – reste encore trop méconnu dans nos contrées. Destiné à la consommation quotidienne, sont prix est souvent très abordable. Ceci explique peut-être le manque d’engouement qu’on lui porte. Cependant, il me plaît de croire que ce n’est pas parce qu’un thé n’est pas issu d’une récolte exceptionnelle qu’il ne peut être agréable à boire. Voici pourquoi je choisis de vous parler de ce Liu An Guan Pian qui – à mon sens – mérite d’être goûté au moins une fois dans une vie.

Continuer la lecture

Huping Shan Bi Luo Chun – Palais des Thés

Voici une petite curiosité dont il faut ABSOLUMENT que je vous parle : un Bi Luo Chun noir!!! Pour ceux qui ne connaissent pas bien leurs classiques, le Bi Luo Chun figure dans la liste des grands thés verts emblématiques chinois. Un peu comme les Long Jing, ils sont consommés en quantité industrielle dans toute la Chine. Les Bi Luo Chun sont connus pour leur forme un peu atypique en colimaçon, en escargot (bien que les plus grands crus de Bi Luo Chun se présentent souvent en torsades).

Lorsque j’ai vu la fiche de ce thé sur le site de Palais des Thés, j’ai été très interloqué et enthousiaste. J’avais lu quelques jours auparavant dans « L’empire du Thé » de Katrine Rougeventre que les chinois étaient entrain de revisiter leurs classiques thés verts en thés noirs: Long Jing, etc. Me disant que le hasard fait bien les choses, je me suis empressé d’aller m’en acheter ! Continuer la lecture

Meng Ding Huang Ya – Dammann Frères

Le moment est venu de débriefer le second thé jaune que j’ai teste avec B.; il s’agit du Meng Ding Huang Ya de Damman Frères. Celui-ci vient (normalement) du Sichuan et fait bien parti de la liste des trois thés jaunes officiels chinois (si ça n’était pas le cas, je ne le présenterais même pas ici…). Poussant sur les sommets brumeux ces thés sont connu depuis la dynastie Tang (VIIe siècle); ils étaient alors tribu de l’empereur, et ce, jusqu’à la dynastie Qing. Ces thés sont réputés plus sucrés et moins acides que les thés verts chinois. Ils ont la réputation d’être le résultat du travail d’un tout petit nombre d’artisans seuls capable de les réaliser. Nous allons tester cela : Continuer la lecture

Huo Shan Huang Ya – Mariage frères

Il y a une semaine, mon tea friend/frère de bateau à thé B. est venu chez moi avec un petit trésor: quelques grammes de thé jaune reçu dans une coffret découvert Mariage Frères. Il sait que je suis septique et tatillon sur le sujet thé jaune et voulais qu’on le goûte ensemble.
Il s’agit d’un Huo Shan Huang Ya (L’appellation est déjà en adéquation avec un des trois thés jaunes reconnus comme tels; c’est déjà bon signe): des Bourgeons Jaune du Mont Huo situé dans la région chinoise de l’Anhui. C’est un thé « ancien » dont les premières mentions remontent à la dynastie Tang. Le Mont Huo jouit d’un environnement exceptionnel : les plantations sont entourées de forêts aux feuillages persistants préservées de toute pollution. La température moyenne annuelle est de 14° et des pluies fréquentes assure la croissance de la végétation.
Continuer la lecture