La Chinoiserie (Wanze)

L’univers du thé a ceci de particulier qu’il est infini… Chaque fois qu’on pense en avoir fait le tour, on découvre quelque chose de nouveau! Il y a peu, une connaissance m’a renseigné une nouvelle adresse dont je n’avais jamais entendu parler. Sa source? Un vieil article de L’Avenir daté de septembre 2013… (Je sais, ça fait peur!). Nous avons d’ailleurs été très vite été prévenu que l’endroit n’existait peut être déjà plus. Une rapide enquête sur le net m’indique traces d’activité remontant au mois de juillet dernier – rien de plus récent. Il m’est vite devenu évident que la meilleur façon de savoir ce qu’il en est reste de s’y rendre en personne.

Après avoir traversé la vallée de la Meuse et battu la campagne Hesbignonne, nous arrivons dans la petite agglomération de Wanze. Nous trouvons aisément le chemin d’une ravissante petite place bordée d’arbres. La boutique et là, tout à côté et à l’intérieur… c’est éclairé!

Avant même d’entrer, ce qui saute au yeux c’est la vitrine. Celle-ci regorge d’une quantité impressionnante de pièces de céramique et porcelaine chinoise liées au thé: théières, gaïwan, mugs infuseurs, tasses et j’en passe… Lorsqu’on passe la porte, c’est encore mieux! On pénètre dans ce qui peut être comparé à une version extrême orientale de la caverne d’Ali Baba. Boîtes et bateaux à thé côtoient une belle collection de théière en terre de Yixing. Plusieurs tea pets ornent les nombreuse étagères où trônent de beaux gaiwan en porcelaine de Jingdezhen. Un certain nombre de services à thé se laissent admirer dans leur boîte doublées de tissus colorés. Il y a tant à voir que l’œil ne sait où se poser; vouloir dresser un inventaire exhaustif serait vain.

Une dame – la maîtresse des lieux – apparait derrière un comptoirs; dans son dos des rangées de boîtes rouges contenant de quoi faire de nombreuses découvertes. Elle nous invite à prendre place dans une petite sale de dégustation à l’arrière du bâtiment. La carte est vaste et spécialisée en thés chinois. Les six couleurs sont représentées (blanc, vert, jaune, oolong, rouge et noir). On peut trouver tous les grands classiques du pays: Long Jing, Yin Zhen, Dian Hong, Qimen, thés des rochers, thés du phénix, pu erh et bien d’autres encore. Pour chaque références, il y a différents grades et prix (ceux-ci sont toujours raisonnables).

Choisir c’est renoncer; surtout lorsqu’on est face à une telle carte. Je fini par opter pour un Feng Huang Dan Cong (ici modestement appelé « Phénix »; plus ou moins 7€ pour le grade « grand cru »). Avant la dégustation, le thé nous est présenté dans sa boîte afin que nous puissions humer sa fragrance. Simultanément, l’histoire du thé nous est expliquée. Quelque minutes après, un petit plateau contenant théière, pot de réserve, micro-filtre et tasse est apporté à table. Le service se fait à la méthode gong fu cha. De l’eau chaude nous est amenée régulièrement. Le thé qui m’a été servi répondait à toutes mes attentes. Tous les fondamentaux d’un Feng Huang Dan Cong étaient présent en tasse: légère torréfaction, parfum fruit exotique, fleurs,…

Le bilan de cette balade à La Chinoiserie est plus que positif. Je ressors du salon de dégustation complétement sous le charme et avec la ferme intention d’y retourner rapidement. Je vous encourage vivement à aller y faire un tour dès que l’occasion se présentera; vous risquez d’en revenir enchanté!

Pour les interessés, voici l’adresse:
Rue Pol Jaspart 1, 4520 Wanze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *