La géographie du Pu Erh

Et si on parlait un peu du Pu Erh?! Voici un thé à la renommée grandissante et paradoxalement trop souvent mal compris. Là où souvent on sait que le Pu Erh est un thé fermenté, on ignore tout ce que cela implique: tous les Pu’Erh sont des thés fermentés mais tous les thés fermentés ne sont pas des Pu’erh.

Avant tout, qu’est ce qu’un thé fermenté?
Les thé fermentés sont également appelés thés sombres ou hei cha 黑茶 (thé noir). Il ne faut pas confondre fermentation et oxydation (il s’agit dans ce deuxième cas d’une modification chimique, d’un déplacement d’atomes d’oxygènes qui va générer un brunissement naturel des feuilles comme pour celles des arbres quand elles tombent en automne). Pour la fermentation, il faut l’intervention de divers agents – non plus chimiques mais – biologiques: bactéries, levures, champignons. Ces moisissures dites nobles vont influencer sur le goût et les saveurs du thé. Cette fermentation peut se faire de façon naturelle sous l’action du temps, ce qui donnera des thés crus ou sheng ou elle peut être accélérée par la main de l’homme, on a alors du thé sombre cuit ou shu.

Mais alors, qu’est ce qui fait la spécificité d’un Pu Erh?
C’est simple: Pu Erh est une appellation pour thés sombres soumise à plusieurs conditions; la plus importante étant celle du terroir. Ne peut être appelé Pu Erh qu’un thé sombre (en vrac ou compressé, cru ou cuit) cultivé à partir de théiers à grandes feuilles (cultivar Da Ye) poussant dans la province du Yunnan, dans les régions de Xiaguan (districts de Simao, Baoshan et Lincang) et de Menghai (Xishuangbanna, le sud du Mékong ou Lancang). Tout thé ne répondant pas à ces conditions devra être qualifié de thé sombre et non de Pu Erh.

Vous l’aurez-donc compris, lorsqu’on parle de Pu Erh la dimension géographique est primordiale. Passons donc en revue le terroir du Pu Erh:

Dans le sud du Yunnan, il y a six montagnes renommées pour la production du Pu Erh:

 

 

  • Bulang Shan
  • Jingmai Shan
  • Menghai Shan
  • Nannuo Shan
  • Yiwu Shan
  • Youle Shan

 

 

 

 

Ces six montagnes se répartissent sur la préfecture administrative du Xishuangbanna

La préfecture du Xishuangbanna et ses plantations:
Xishuangbanna est connu comme étant le berceau du thé; on y trouve les plus vieux théiers du monde. C’est là que tout a commencé. La région est connue pour certaines de ces plantations:

 

  • Bada Shan
  • Bulang Shan
  • Hekai Shan
  • Lao Banzhang
  • Menghai Shan
  • Mengson Shan
  • Yiwu Shan
  • Youle Shan

 

 

 

 

 

 

La préfecture de Simao (ou la région de Pu Erh):
Pu Erh est en fait une ville qui a donné son nom au thé que nous connaissons bien. Celle-ci englobe les villages qui entourent la ville et leurs plantations:

  • Bangwei Shan
  • Jiangcheng
  • Jingdong
  • Jinggu
  • Jingmai Shan
  • Kunlu Shan
  • Wuliang Shan
  • Zhenyuan

La préfecture du Lincang:

Dans cette ère géographique, on retrouve certain des plus vieux théiers du monde dont un qui aurait pas loin de 3200 ans. Dans cette zone, d’antiques ethnies cultivent le thé. Les plantations les plus connues sont:

 

  • Bangwei
  • Daxue Shan
  • Fengqing
  • Menggu
  • Yongde

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *