Tanyang Gong Fu 坦洋工夫 – Nong Cha

Au programme d’aujourd’hui: nouveau thé et nouveau set à gong fu cha. Je vais tester un cru du Fujian que je n’ai encore jamais goûté au par avant. Cette province est  sans conteste la terre des thés blancs (Bai Mu Dan et Yin Zhen) et des Oolong (Yan Cha, Tie Guan Yin,…) mais qui a dit qu’on n’y faisait pas d’excellents thés noirs?

Il existe sous l’appellation de Minhong 闽红 (thés rouges de Min) trois thés reconnus comme parmi les meilleurs thés noirs de la province du Fujian: le thé de Bailin, celui de Zhenghe et celui de Tanyan.

Aujourd’hui, je m’intéresse au troisième de ceux-ci: le Tanyang Gongfu. C’est un cru  issu d’une ancienne vérité théiers indigènes poussant autour du village de Fu’an. Dès le XVe siècle, les populations locales cultivent les arbres sur les pans du Mont des nuages blancs (Baiyun shan 白云山) afin de produire du thé vert.
Il faut attendre la dynastie Qing et le milieu du XIXe siècle pour que ces conservateurs s’essayent à de nouveaux processus de fabrication et se mettent à oxyder totalement leurs thés. La spécialité du village de Tanyang ne tarde pas à devenir le Tanyang Gong Fu.

Ce thé jouit d’un certain renom à travers le monde. En effet, en 1915, il rafle la médaille d’or à l’exposition universelle de San Francisco; projetant ainsi le petit village de Tanyang au devant de la scène internationale.

Pour l’infusion, le sachet indique: 1g/10cl, une eau à 90° et des infusions de 1’30 » – 1’30 »- 2″ en méthode chinoise. C’est ce que je vais faire.

Feuilles sèches: Les feuilles sont pliées en fines pointes très noires avec plusieurs bourgeons dorés apparents. L’odeur est boisée, cacaotée et fruitée.

Infusion: Les feuilles infusées on pris une teinte chocolat, on voit assez bien les bourgeons mais également des feuilles plus basses de l’arbre et parfois quelques tiges. L’odeur est elle aussi très chocolat. Elle est également sucrée et fruitée.

Liqueur: Le thé infusé est d’une belle couleur brun-rouge (on comprend pourquoi les chinois disent hong 红 et non hei 黑). L’odeur est cacao, animal, boisé.
Pour ce qui est du goût: la saveur est très sucrée à tendance acide. L’éventail des notes est particulièrement ouvert: biscuité, cacao, animal, cuir, malté, fruits secs (abricot séchés, figues), il y a des notes empyreumatique qui rappelle un peu le lapsang souchong, bois ciré et bois sec. La texture est ronde et ample mais avec une fine astringence en fin de bouche.

Profil organoleptique: Ce qui marque d’abord c’est l’accord parfait entre la saveur sucrée et la note biscuitée et puis presque instantanément arrivent les notes puissantes de cacao (amer), animal, malte et bois sec. Dans un deuxième temps on les notes de fruits secs soutenues par le bois ciré. Tout ceci sur fond de la texture très ronde qui apporte beaucoup de gourmandise. l’astringence en fin de bouche rappel le gout de cacao plusieurs minutes après la dégustation.

Bilan: Voici encore un excellent thé Nong Cha, Une belle découverte avec une très grande complexité aromatique. C’est un sans faute sur tout les points de vue et pourtant nous ne sommes qu’à 13.5€/100g. Nong Cha nous prouve une fois de plus qu’on peut boire de très très bon thé à petit prix! Je lui accorde un 9/10 (juste parce que je me demande ce qu’il donnerait en cueillette fine).

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Peux-tu expliquer la différence entre « hong » et « hei », s’il te plait ?
    Désolée, je ne parle pas bien chinois 😉

    1. Bonsoir!
      C’est une excellente question!
      Il faut savoir qu’il existe une différence de terminologie sur les couleurs de thé entre le monde occidental et la Chine. Alors que nous classons les thés en fonction de la couleur de leurs feuilles; les Chinois se base sur la couleur de la liqueur en tasse.
      Ainsi, ce que est thé noir pour nous devient thé rouge ou Hong Cha en Chine et ce qui est thé sombre en occident sera thé noir ou Hei Cha en chez eux.

      En résumé: Hong Cha = Thé Rouge et Hei Cha = Thé Noir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *