Yunnan vert – Dammann

La province du Yunnan – tout au sud de la Chine, à la frontière du Vietnam – est principalement connue pour ses Pu Erh et ses thés noirs. Les thés verts (les vrais, pas les Mao Cha) y sont bien moins représentés. Lorsque j’ai vu cette petite boîte « Dammann, n°12, Yunnan vert » ma curiosité a été piquée et j’ai voulu essayer.  

En poussant un peu la recherche sur le site de Dammann, j’ai appris que ce thé vert était récolté sur des théiers du cultivar Da Ye poussant sur les bords du fleuve Lancang au sud du Yunnan. Il peut être récolté 9mois sur l’année.

Les conseils d’infusion sont succins: 3/4minutes – 80°. À mon sens, pour bien apprécier un thé vert, il ne faut pas dépasser 70° et 3′ d’infusion. Je vais donc le préparer ainsi dans une théière en fonte de 0.5L (je vais utiliser 5g de thé).

Feuilles sèches:
Elles sont torsadées, vert foncé avec quelques bourgeons blancs. Le parfum est végétal-végétal cuit, fruité et foin.

Infusion:
Vert claire-kaki, le parfum est légume, artichaut, zesté, fruité et pyrogéné.

Liqueur:
La couleur est vert-jaune, la saveur: pointe sucrée puis amer. Les notes sont: fuitées et zestées, légumes types artichaut, herbe et foin et il y a également un petite point vanillée. La texture est corsée avec une forte astringence.

Profil organoleptique:
Notes de tête fraiches et fruitées très sucrées, les notes de cœur sont artichaut et herbales, le fond reste marqué par une astringence zestée très longue en bouche.

Bilan:
Ce thé n’est pas sans me rappeler un Gu Zhang Mao Jian. C’est une découverte intéressante par rapport aux thés noirs du Yunnan mais l’astringence et le côté corsé font qu’en s’en lasse vite. Bon sans être exceptionnel je ne lui mettrait pas plus de 6/10.

Retrouvez ce thé ici: http://www.dammann.fr/fr/the-de-chine-yunnan-vert.html

2 commentaires

  1. Si je ne dis pas de bêtises les Da Ye sont de la variété Assamica, pas étonnant qu’il développe une certaine astringence (A mon goût un peu trop d’astringence bien souvent). Mais je suis convaincu par le profil aromatique, j’essayerais une fois !

    1. Il me semble également que c’est de l’Asssamica! Ça lui donne un certain caractère que les thés vers issu de Sinenis-sinensis n’ont pas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *